Beyonce ou l’hommage à la beauté noire à Coachella

Elle a été annoncée l’année dernière comme tête d’affiche pour l’évènement. Beyonce devient ainsi la première femme noire à accéder à un tel niveau pour Coachella. Pendant plus de deux heures, la reine de la pop fourni une prestation des plus chaudes dans le désert Californien. Soutenue par une centaine de chanteurs et de danseurs, elle a interprété ses plus grands succès en matière de musique. Mais le plus étonnant, ce sont ses changements éblouissants d’un look à l’autre.Beyonce en costume personnalisé à Coachella

Un total look Balmain

Pour créer les looks de Beyoncé et ses danseuses, la styliste de la star, Marni Senofonte s’est associée au directeur artistique de la marque parisienne Balmain, Olivier Rousteing. En étroite collaboration avec la chanteuse elle-même, le directeur était entre Paris et Los Angeles pour la création de la garde-robe du spectacle. Il était présent au cours des répétitions pour s’assurer de l’adéquation des tenues et les affiner afin d’atteindre la perfection que l’on a pu voir.

Après avoir reporté sa prestation de l’année dernière puisqu’elle était enceinte de ses jumeaux, Beyoncé décide cette fois de faire une apparition remarquable qui ferait honneur à ses origines. Elle choisit donc un look inspiré de celle de la reine égyptienne Néfertiti. Les deux robes de cocktail égyptiennes sont composées d’un costume associée à une cape en cristal pour l’une et orné d’une coiffe en plumes pour l’autre. Un look qui selon Rousteing, a arraché un « Wow » a Jay-Z qui était émerveillé de la même manière que le monde, devant cette transformation.Beyonce à Coachella

Des costumes supplémentaires à couper le souffle

Kelly Rowland et Michelle Williams étaient également présentes pour reformer les Destiny’s Child, le groupe des débuts des stars. Une 20ème réunion anniversaire avec ses anciennes amies pour laquelle, des tenues spéciales ont été personnalisées par le même créateur. Il s’agit de combinaison de corps en latex et une veste avec des bottes et des jarretières.

Elles apparaissent aussi dans trois autres looks à paillettes personnalisés portés par Beyoncé, Williams et Rowland pour leur performance tels que ‘’ Lose My Breath’’ et “Say My Name”. À un moment donné, Beyoncé arborait également un sweat à capuche jaune monogrammé. On  pouvait lire ce qui semblait être les initiales de Beyoncé Knowles, tandis que le triangle ferait référence à Roc-A-Fella Records, le label de Jay-Z.  Associé avec des bottes Christian Louboutin, c’était une réelle tuerie.

Un soutien important à ses origines

Le chandail collégial a été considéré par beaucoup comme un clin d’œil aux collèges et aux universités historiquement noirs, l’un des nombreux thèmes de la culture noire qui ont résonné tout au long de la prestation. Beyoncé a en effet ouvert le spectacle avec une interprétation de « Lift Every Voice And Sing », communément connu comme l’hymne national noir.

Rousteing a complété le look grâce à un T-shirt en maille noire avec une crête à paillettes pour la maman de Ivy. Il a également pensé à une abeille, un des symboles des fans de Beyoncé , surnommé la Beyhive. On y voit aussi un poing levé et une panthère noire, deux symboles de la fierté noire et le soutien de la chanteuse au mouvement Black Lives Matter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *